Les 4 saisons d’un ex-maire.

second souffle - guy belisle ex maire st eustache

D ‘entrée de jeux, en allant interviewer cet homme dans la bibliothèque municipale de Saint-Eustache qui porte son nom je me disais qu’il devait en avoir des histoires palpitantes à me raconter et je ne me suis pas trompée. Monsieur Guy Bélisle, ex-maire de Saint-Eustache de 1966 à 1988, est un homme fier et sensible. Il inspire le respect. Notaire de formation, il a cumulé 50 ans de pratique notariale dans sa ville natale. Il a donc combiné ses deux passions durant 22 ans, ce qui nécessitait de nombreuses heures de travail qu’il ne comptait pas. « Je ne voulais pas que ma vie se résume à une carrière politique. », confie-t-il.

Sa retraite était planifiée à partir d’un objectif bien précis : compléter 50 ans de pratique notariale. Il a légèrement débordé de son objectif en raison de sa clientèle qui insistait pour obtenir son avis sur différents projets. En 2013, soit à 76 ans, il a commencé à déléguer plusieurs dossiers et réduire ses semaines de travail de 5 à 4 à 3 jours par semaine. Il croyait qu’il allait se reposer une fois à la retraite mais il semble qu’il en est tout autrement…

Philosophe et profondément sensible face aux personnes qu’il voit vieillir seul ou mal entouré, il considère la retraite comme l’hiver de la vie. Jolie métaphore avec le cycle de la nature et ses 4 saisons. Selon M. Bélisle, toute personne franchit 4 étapes dans son cheminement sur terre. « L’hiver on ne reste pas dans la maison durant 4 mois » dit-il, il réalise qu’il sort peut-être moins souvent mais il demeure impliqué dans différentes activités.  Il maintient une vie active dans la mesure du possible. « Nous n’avons plus les mêmes forces, la même énergie, d’où l’importance de se connaître soi-même, comme disait Socrate. »  Il a donné quelques conférences sur l’aspect fiscal et légal de la retraite, les testaments, les réorganisations corporatives et les fiducies. Il fait encore de la consultation mais n’a pas la responsabilité des actes, ni des contrats. Il conseille pour donner au suivant. C’est sa nature généreuse qui s’exprime et qui le représente si bien.

Le fil conducteur de la vie de M. Bélisle était clairement tracé sous le signe de la justice et du bien. Dès son jeune âge, il avait énormément d’intérêt et de respect pour le frère de son grand-père qui était notaire. Il voulait être celui qui est capable d’aider les familles en les conseillant sans que cela ne leur coûte un sou. Devenir le trait d’union entre les parents, les enfants et les petits enfants, un entremetteur nouveau genre, qui prenait un peu la place du curé du village. Son objectif était de diluer les messages de la religion catholique en misant surtout sur le bien. Avant-gardiste cet homme…

Il a vécu des deuils importants au cours de sa vie mais il précise que d’avancer en âge n’est pas un deuil en soi. La fin de sa carrière de notaire en tirant un trait sur 50 ans de pratique fut les des plus importants. Il ne sous-estime pas cette étape.

Vieillir en paix s’articule autour de ce besoin de libérer la parole des personnes vieillissantes. Pour contrer l’isolement et surtout protéger les gens âgés victimes de violence et de fraude, il insiste sur l’importance de pouvoir compter sur ses amis et sa famille. Il est nécessaire de cultiver l’amitié dès la quarantaine afin d’être entouré de personnes qui nous connaissent bien et qui peuvent rapidement identifier les signes critiques que peuvent vivre ces personnes. « L’exploitation des personnes âgées ça existe. » dit-il. À cette étape de la vie, la qualité de l’amitié est cruciale. Avoir des gens honnêtes et loyaux autour de soi est un ultime privilège une fois à la retraite car les membres de la famille ne peuvent pas répondre à toutes nos aspirations.

Ses principaux conseils pour les gens déjà retraités : ne pas s’isoler, entretenir des relations sincères, demeurer actif et profiter du temps de qualité disponible avec sa famille et surtout ses petits-enfants. Il réalise qu’il a consacré beaucoup de temps à sa carrière et que maintenant, ses priorités ont changé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

-->